Il était vint quatre heures dix-sept, heure océanique, quand je suis arrivé dans les faubourgs d'Alphaville.





" - Qu'avez-vous éprouvé en traversant les espaces galaxiques?
- Le silence de ces espaces infinis m'a... m'a effrayé. "


"Nous vivons dans l'oubli de nos métamorphoses..."

"[Oui, mais, vous savez dans la vie, il n'y a que le présent] personne n'a vécu dans le passé et personne ne vivra dans le futur"


"Il suffit d'avancer pour vivre









[à suivre…]
clique

1 comentários:

Antónimo disse...

Que bonito!... Za...zie...